4 DEFIS MAJEURS POUR LE SECTEUR BELGE DE L'HABILLEMENT PENDANT ET APRÈS LA CRISE DU CORONAVIRUS, SELON UNE ENQUÊTE DE CREAMODA.

Zellik, 13 avril 2020 – Une enquête menée auprès de ses membres par Creamoda, la fédération belge de la mode, révèle que le secteur belge de l'habillement est confronté à 4 défis majeurs depuis le lockdown. «Ces défis ne doivent pas être sous-estimés. C’est pourquoi nous souhaitons attirer une nouvelle fois l’attention.  Il est important que nous y réfléchissions afin de traverser cette crise le mieux possible à court et à long terme", déclare Erik Magnus, directeur de Creamoda.

  • Fermeture des magasins non essentiels depuis le 18 mars : achetez donc des marques belges via leurs propres webshops !

En raison de la fermeture des magasins non essentiels depuis le 18 mars, la plupart des marques belges de mode doivent faire face à une baisse substantielle de leur chiffre d'affaires, ce qui n'est pas sans conséquences, juste au moment où les ventes de printemps devraient être à leur pleine capacité.

Creamoda avait déjà lancé un appel pour continuer de croire en «notre» mode et marques belges et d’acheter belge en ligne.  En attirant l’attention sur le shopping belge en ligne, nous soutenons l’économie locale, même si les ventes en ligne ne compensent pas du tout les ventes via les magasins physiques.  Le soutien de notre économie locale sera d’une importance fondamentale, à présent que nos pouvoirs publics doivent investir massivement pour maintenir à flot notre économie et notre sécurité sociale.

Pour aider les entreprises et les consommateurs, Flanders DC, l’organisation flamande pour les entrepreneurs dans l’industrie créative, a commencé à centraliser les webshops du secteur créatif belge, dont le secteur de la mode fait partie. Ils ont été repris dans une liste qui est constamment mise à jour.

La campagne J’achète belge est aujourd’hui plus pertinente que jamais, aussi bien durant cette crise du coronavirus que lors de la réouverture des magasins.  Nous sommes convaincus qu'après une longue période de confinement, la population aura à nouveau l’envie de faire du shopping en ville. L’envie de pouvoir essayer leurs tenues d’été et d’avoir l’avis de la gérante du magasin sera plus forte que jamais », déclare Wendy Luyckx, responsable de la communication chez Creamoda. 

Une difficulté majeure dans ce contexte est que les gérants des magasins obligatoirement fermés doivent faire face au paiement d'un loyer aux propriétaires. Creamoda soutient la demande des locataires de magasins de ne pas avoir à payer de loyer tant que les magasins sont obligatoirement fermés. "Nous constatons que le débat évolue et que de nombreux propriétaires sont prêts à prendre en compte cette situation de force majeure. Nous espérons que des solutions qui ne mettent pas en danger la survie des magasins/locataires pourront être trouvées entre les parties", déclare Erik Magnus.

  • Incertitude sur les saisons à venir.

L’enquête de Creamoda révèle que les marques s’inquiètent quant à la bonne approche pour la réalisation des prochaines collections hiver 2020-2021 et été 2021.

Les questions cruciales les plus fréquemment posées :

  • Les préparatifs de la collection d'automne sont en grande partie réalisés, mais quelle est la quantité à produire ?
  • Qu'en est-il de la production ? En tenant compte du lockdown dans les pays de production qui se traduit par une production faible ou nulle - et la fermeture des frontières entre de nombreux pays.
  • Combien les magasins pourront-ils encore acheter ?
  • Et les consommateurs, vont-ils recommencer à acheter normalement ou y aura-t-il une crise de consommation post-corona ?
  • Qu'en est-il des livraisons de tissus qui proviennent souvent d'Italie ou d'autres pays ?
  • Qu'en est-il des autres préparatifs du printemps 2021, sur lesquels différentes entreprises travaillent déjà (ou devraient travailler) maintenant ?
  • Report de paiement et annulation des commandes par les clients.

De nombreuses entreprises nous informent que leurs clients ne paient pas ou annulent leurs commandes parce que les magasins sont fermés, aussi bien en Belgique qu’à l’étranger. Cela entraîne d'importants problèmes de trésorerie, difficiles à supporter par les PME qui ont une capacité financière limitée. En outre, il s'agit souvent d'un combat de David contre Goliath où les PME sont mises au pied du mur par des clients puissants, contre lesquels on ne peut ou ne veut pas rivaliser.

«Si les clients ne paient pas leurs fournisseurs, ces derniers ne payeront pas à leur tour leurs fournisseurs, avec pour conséquence une perturbation de l’économie.  A cet égard, il est également important que les assureurs-crédits continuent de prendre leurs responsabilités. Le gouvernement a conclu un accord avec les banques, mais il reste à voir dans la pratique quelles entreprises pourront l’utiliser», souligne Erik Magnus.

  • Annulation des salons, des mariages et des fêtes printanières/de communion.

Comme le calendrier des salons, comme tous les événements, subit des annulations en cascade, cela entraîne des problèmes pratiques et des pertes financières.  Certains salons sont reportés à l’automne ou d’autres alternatives sont recherchées.

L’annulation des célébrations familiales, telles que les communions ou les fêtes printanières et les mariages (sauf en cercle restreint) entraîne une vente très limitée de vêtements de cérémonies et de communion, pendant la période de vente normalement la plus forte de l'année. Cela signifie à nouveau une perte importante du chiffre d'affaires pour les marques et souvent des négociations avec les magasins et les consommateurs qui ont déjà acheté des vêtements auprès de spécialistes en vêtements de cérémonie et de communion.

Creamoda se réjouit que les gouvernements aient déjà pris de nombreuses mesures pour soutenir nos entreprises belges. "Le chômage temporaire pour force majeure est fondamental pour notre secteur et devra être maintenu aussi longtemps que nécessaire. C’est également une bonne chose que des accords soient conclus avec les banques, même s’il conviendra de juger sur pièces. Le report des cotisations ONSS est également crucial, mais cette mesure devrait également pouvoir s'appliquer aux entreprises qui ne sont pas complètement fermées mais qui doivent encore subir une forte réduction de leurs activités. Nous espérons que les mesures de relance telles que la réouverture des magasins ne se feront pas trop attendre, compte tenu bien entendu de l'évolution de la santé publique", conclut Erik Magnus.

- Fin  -

Note pour la rédaction :

Creamoda
Creamoda est la fédération belge de la mode pour les marques et les fabricants d’habillement.
www.creamoda.be

Pour plus d’infos, contactez:

Erik Magnus - directeur Creamoda: 0475/76 16 26 -  magnus@Creamoda.be
Wendy Luyckx – responsable communication Creamoda: 0476/99 90 57 - luyckx@creamoda.be

x

Login des affiliés

Creamoda
Login des affiliés

Devenir membre

DRAWY IP PLATFORM

Membres sous la loupe