Creamoda lance un appel : "Continuez à croire en la mode belge" et demande une attention particulière pour les marques et les fabricants de vêtements.

Zellik, 23 mars 2020 - Creamoda, la fédération de la mode belge, appelle les consommateurs, pendant cette crise du coronavirus, de continuer à croire en la mode belge et au bel ensemble de petites et grandes marques de mode que notre pays a à offrir. Par la présente, la fédération soutient l'initiative de 26 chefs d’entreprise d’acheter belge en ligne. De plus, la proposition de Mode Unie d'avancer la période d’attente et de postposer la période des soldes est une demande justifiée et une conséquence nécessaire de la situation sans précédent dans laquelle le secteur se trouve aujourd'hui.

"La crise mondiale suscitée par le coronavirus a un impact économique et émotionnel énorme sur l'ensemble du secteur de la mode belge : les producteurs, les marques, les magasins et les consommateurs. Toute la chaîne est touchée. Les commandes d'été sont annulées et les marques ne savent pas clairement si elles doivent ou non faire fabriquer la collection d'hiver. Les détaillants demandent un report ou un étalement des paiements. S'il est encore possible de vendre, c'est uniquement en ligne. De plus, la confiance des consommateurs est est au plus bas, ce qui est compréhensible ", déclare Erik Magnus, directeur de Creamoda.

Si vous achetez, achetez belge, s'il vous plaît !

Creamoda se félicite de l'initiative d'un groupe de chefs d’entreprise qui a demandé dans une lettre ouverte de continuer, pendant cette crise du coronavirus, à soutenir l'économie locale en achetant des produits belges. "Bien que la confiance de la population soit faible actuellement et que les consommateurs sont beaucoup plus prudents dans leurs dépenses, ils ont par contre plus de temps pour acheter en ligne. C'est pourquoi, il est important que lorsque les consommateurs achètent en ligne, ils le fassent dans leur propre pays. Une grande partie des petites et grandes marques de mode belge ont aujourd'hui leur propre boutique en ligne. De plus en plus de boutiques multimarques proposent également leurs collections par le biais d'une boutique en ligne. En attirant davantage l'attention sur les achats en ligne dans leur propre pays et en achetant des marques belges, nous pouvons soutenir l'économie locale et avoir de meilleures chances de survivre à cette crise", déclare Wendy Luyckx, responsable de la communication chez Creamoda.

Les marques de mode sont en panique : les commandes d'été sont annulées, la production de la collection d'hiver incertaine

Depuis la fermeture obligatoire, les ventes dans les magasins de mode sont complètement paralysées. Et c’est précisément durant ces semaines que les ventes de printemps sont à leur plus haut niveau. Les marques de mode belges traversent donc une période difficile. Elles ne vendent plus, mais elles doivent continuer à payer leurs factures et le loyer de leurs magasins. En ce qui concerne ce loyer, Creamoda suit l’avis de l'organisation patronale Unizo et demande aux propriétaires des magasins de faire preuve de solidarité afin que les locataires ne doivent pas payer le loyer pendant la période de fermeture.

Aujourd'hui, les marques de mode (les fournisseurs) sont confrontées aux demandes des détaillants belges et étrangers (les clients) d’annuler leurs commandes de l'été et de pouvoir étaler les paiements. Les commandes supplémentaires, qui représenteraient en temps normal une partie importante des recettes, ne sont plus à l’ordre du jour.  "Les magasins sont inquiets et ne savent pas quelles difficultés financières ils vont rencontrer. Ils prennent donc leurs précautions et c'est compréhensible. Les marques et les détaillants ont, durant cette période, besoin les uns des autres plus que de coutume et doivent avant tout parvenir à un accord entre eux et rechercher des solutions raisonnables ensemble", souligne Erik Magnus.

Non seulement les commandes d'été sont un défi pour les marques, mais elles se posent également des questions sur la production de la collection automne/hiver 2020-2021. Les magasins viennent juste d'acheter toute leurs collections pour la saison d'hiver, ce qui signifie que les marques (fournisseurs) doivent être payées, juste dans une période où il n'y a pas de rentrées. Cependant, les annulations de commandes pour la saison automne/hiver sont actuellement peu nombreuses, voire inexistantes. Pour l'instant, certaines marques continuent et démarrent la production comme prévu, d'autres hésitent ou mettent en attente jusqu'à ce que les choses soient plus claires. "Il s'agit maintenant surtout d'attendre de voir si les commandes des pays où la production a lieu peuvent être livrées à temps, notamment en raison de la fermeture des frontières. Un maillon de la chaîne a une influence sur l'autre et cela crée des incertitudes pour tous les acteurs", insiste Erik Magnus.

L'après-crise du coronavirus ? Adaptation des périodes d’attente et des soldes?
Des mesures devront être prises pour éviter un afflux de remises de prix. Pour ce faire, un cadre législatif est nécessaire, capable d'endiguer la vague de rabais afin que tous les acteurs du secteur de la mode soient sur un pied d'égalité. Au moment où les boutiques de mode seront autorisées à rouvrir leurs portes, les semaines de ventes les plus importantes seront terminées. Désastreux pour l'ensemble du secteur sur le plan économique et de l'emploi.

Creamoda estime que la demande de Mode Unie de commencer la période d’attente dès que les magasins seront autorisés à rouvrir jusqu'au début des soldes le 1er août est plus que justifiées et est une conséquence nécessaire de la situation sans précédent dans laquelle se trouve le secteur aujourd'hui.

Créativité

«Il est nécessaire d'être créatif aujourd'hui pour surmonter cette période difficile. Cela aidera les marques à survivre et à enthousiasmer les consommateurs afin de les encourager à acheter. Nous sommes seulement une semaine après le confinement et c'est encore émotionnellement difficile. Les marques recherchent la bonne approche et la bonne stratégie pour attirer l'attention dans les semaines à venir sur leurs collections printemps/été", explique Wendy Luyckx. "Nous constatons actuellement des réductions supplémentaires et des envois gratuits. Mais les marques lanceront pas à pas de nouvelles initiatives et tenteront de présenter leurs articles de manière plus innovante. Les médias sociaux jouent un rôle encore plus crucial pendant cette crise et constituent un outil de survie important pour communiquer avec les clients".

- Fin -

Note pour la rédaction :

A propos de Creamoda

Creamoda est la fédération belge de la mode pour les marques de mode et les fabricants de vêtements.
www.creamoda.be

Plus d'infos, contactez:

Erik Magnus - directeur Creamoda: magnus@Creamoda.be

Wendy Luyckx - responsable communication Creamoda: 0476/99 90 57 - luyckx@creamoda.be

x

Login des affiliés

Creamoda
Login des affiliés

Devenir membre

DRAWY IP PLATFORM

Membres sous la loupe